DE QUI SE MOQUE-T-ON?

 

Le 22 décembre 2016 un CE extraordinaire s’est tenu dans lE but d’obtenir l’approbation des élus pour faire financer par le CE, à hauteur de 50% de son prix, un nouveau lave-vaisselle.

Sachant que le règlement intérieur du CE précise :

« Aucune résolution ne peut être adoptée si elle n’a pas recueilli un nombre de voix supérieur à la moitié des membres votants (majorité absolue) ».  

Le résultat du vote n’a pas permis au CE d’obtenir la majorité absolue requise pour financer cet achat (3 votes pour sur 7 votants).

Non seulement, l’achat et l’installation du lave-vaisselle ont été effectués, mais maintenant le point suivant est inscrit à l’ordre du jour du CE :

« Présentation et approbation du projet de convention entre le CE et la Direction concernant le remplacement du lave-vaisselle du R2000 »

Comment ose-t-on présenter un projet de convention concernant le remplacement du lave-vaisselle et en demander l’approbation, post achat et installation de celui-ci, alors que le vote pour le financement à hauteur de 50% par le CE a été refusé au mois de décembre ?

La CGT se réserve le droit de prendre les actions qui s’imposent tant sur le principe que sur le mode de financement/remboursement de cet achat litigieux et fera une déclaration dans ce sens au prochain CE.

Mots-Clés : #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *