Point sur la visite CHSCT du 04 juillet 2017

Visite des couloirs de maintenance salles 715, 717 et 719.

Cette visite a été demandée par la CGT, alertée par le personnel inquiet face à des pratiques qu’il juge dangereuses.

Les nettoyages et le rangement faits avant cette visite n’ont pas suffi pour que les salariés puissent travailler dans des conditions entièrement sécurisées.

Les constats sont les suivants :

  • Fuites ou extractions percées : travaux en cours, programmés et à programmer sur exhausts de différents équipements.
  • Armoires de sécurité : bacs de rétention remplis de produits liés au sur-stockage d’un produit non prévu dans ces armoires. Pris en compte par le HSE afin de trouver une solution.
  • Bruit intense particulièrement dans la salle 715 : dernière cartographie des mesures faite en 2011 et non reprogrammée.
  • Carters équipements non fixés : bruit supplémentaire à cause de problèmes d’attaches!
  • Rince yeux : état plus que lamentable de certains, traces de rouille…… La procédure d’entretien de ceux-ci, référencée, nécessite l’achat d’acide sulfamique diluée dont personne ne veut budgétiser la dépense.
  • Caisses de maintenance : traces blanchâtres sur le couvercle dues au stockage de pièces détachées souillées de produit chimique en tout genre. A nettoyer mais comment? Et procédure de stockage à revoir.
  • Odeurs persistantes : la direction continue de dire qu’il n’y a pas de danger, car les mesures faites par les pompiers seraient en dessous des normes! On ne peut que rester sceptique, aucune donnée n’ayant été présentée aux membres du CHSCT pour confirmer ces dires ! Et l’origine de ces odeurs qui reste inconnue persiste.Comment peut-on laisser une telle situation perdurer dans une usine utilisant et stockant des produits dangereux comme la nôtre?
  • Etiquetage des équipements : indications erronées et / ou support d’écriture non adapté.

L’absence d’entretien de ces dernières années a engendré une dégradation des conditions de travail des salariés. Il est plus que temps d’y remédier.                                                                                                                                     En effet, la préservation de la santé, de l’hygiène et de la sécurité reste une obligation de l’employeur même en cas de la situation économique difficile.                                                                                                                                        Mais malheureusement le management semble sous-estimer les risques et préfère faire la sourde oreille pour tenir son budget.

Rien de plus tragique que de perdre sa vie en voulant la gagner!

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *